Aller le contenu

Kinder Surprise de Marshall Alexander

Hello, nous re-voilà avec une belle surprise et pas des moindres… Il s’agit en effet du dernier (et sublime) artwork de Marshall Alexander, inspiré des fameux oeufs en chocolat Kinder ! Une réalisation EXCELLENTE qui devrait déjà vous chatouiller les papilles…

(parenthèse historique) > De longue date, les chocolatiers italiens fabriquaient pour Pâques d’énormes quantités d’œufs en chocolat, mais le reste de l’année, les machines restaient inactives. En 1974, Michele Ferrero, jugeant les ventes trop saisonnières, entreprit de fabriquer, aux lendemains de Pâques, des œufs en chocolat dont la consommation ne se limiterait plus à la seule période pascale, et qui comme les œufs traditionnels contiendraient une mini-surprise.

Ainsi est né au printemps 1974, l’œuf « Kinder Surprise ». Au début, la surprise, de type gadget, était un simple assemblage de petites pièces en plastique jaune. Mais au fil du temps, les surprises sont devenues de plus en plus sophistiquées, au point que certains collectionneurs s’y sont intéressés, allant jusqu’à recourir à des bourses d’échanges et des ventes aux enchères, créant ainsi une véritable « kindermania » 😀

Le Paper Artist Marshall Alexander, se souvient de la joie que lui apportait ce petit oeuf en chocolat lorsqu’il était petit (les visites à sa grand-mère étaient généralement récompensées avec un Kinder…). Son papertoy est donc une forme d’hommage à tous les oeufs qu’il a dégustés et à toutes les petites surprises qu’il a assemblées… Au passage, il a découvert que les Kinder Surprise étaient illégaux aux Etats-Unis. Ce modèle est donc à priori lui-aussi interdit aux américains (ceci est une blague bien sûr…).

Pour télécharger ce magnifique papertoy, il faut d’abord avoir été sage (un Kinder, ça se mérite !). Si c’est bien le cas, RV sur le site de Marshall à cette adresse pour télécharger le template au format PDF. Les plus impatients pourront également récupérer ce modèle en cliquant directement sur l’aperçu qui suit :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *